Monday, January 30, 2023
HomeBusinessGuinée Bissau : la Banque africaine de développement renforce les capacités du...

Guinée Bissau : la Banque africaine de développement renforce les capacités du pays pour la révision de sa CDN

La Banque africaine de développement a soutenu l’organisation à Bissau du 25 janvier au 5 février 2020, d’un atelier de renforcement des capacités de l’équipe locale chargée de la révision de la Contribution déterminée au niveau national (CDN) de la Guinée-Bissau dans son « Volet adaptation » du secteur agriculture, foresterie et autres utilisations des terres (AFOLU).

La session de formation, présidée par le ministre bissau-guinéen de l’Environnement et de la biodiversité, Viriato Luis Soares Cassama, a regroupé vingt-cinq participants, issus des ministères clés impliqués dans le volet adaptation de la CDN. Durant les deux semaines, les experts nationaux se sont penchés sur l’analyse des risques et de la vulnérabilité du secteur AFOLU en Guinée Bissau et sur l’identification et l’estimation des coûts des options d’adaptation.

Cérémonie d’Ouverture Officielle de l’Atelier, au présidium : de gauche à droite – DG Environnement ; Son Excellence, Mr. Le Ministre de l’Environnement et de la Biodiversité ; et le Représentant du CILSS/AGRHYMET

À la fin de l’atelier, les participants, membres de l’équipe CDN de la Guinée-Bissau ont été déclarés aptes à détecter, analyser et cartographier les dynamiques de changements d’utilisation des terres. Ils sont désormais aussi capables d’analyser les tendances, scénarii et risques climatiques ainsi que la vulnérabilité climatique du secteur agricole, les impacts du changement climatique sur la production agricole et de mettre à l’échelle les options d’adaptation et les coûts des impacts et de l’adaptation.

Al Hamndou Dorsouma, chef de la Division adaptation au changement climatique à la Banque africaine de développement, a déclaré à l’issue de la formation qu’il était essentiel de soutenir la composante adaptation des CDN de la Guinée Bissau, « car à l’image des autres pays africains, la Guinée-Bissau est exposée aux effets néfastes du changement climatique dans presque tous les secteurs productifs de la vie nationale, en particulier sa population et ses écosystèmes naturels ». « La Banque est plus que jamais prête à aider ses pays membres régionaux à renforcer leur résilience face au changement climatique », a-t-il assuré.

En 2015, la Guinée-Bissau, à l’instar de nombreux pays parties à la Convention cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (CCNUCC), a élaboré et adopté le document portant Contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN). Ce document expose les engagements du pays en matière d’adaptation et d’atténuation face au changement climatique. La ratification de l’Accord de Paris par la Guinée-Bissau le 22 octobre 2018 a  transformé, de fait, la CPDN en CDN qui constitue désormais les engagements du pays sur l’Accord de Paris.

La Guinée-Bissau a intégré une composante « Adaptation » dans sa CDN, mais n’avait alors estimé que de façon très partielle les coûts de l’adaptation sur la base d’un Programme d’Action national d’adaptation aux changements climatiques (PANA). Elle souhaite pour la CDN en cours de révision, affiner cette estimation des coûts des impacts du changement climatique ainsi que ceux des stratégies d’adaptation. Ces souhaits répondent à deux objectifs : communiquer à la communauté internationale les besoins majeurs d’adaptation pour un pays très vulnérable et favoriser la prise en compte de l’adaptation dans l’ensemble des politiques et programmes sectoriels du gouvernement.

Participants dans la salle de formation

C’est pour atteindre ces objectifs que la Guinée-Bissau, à travers le ministère de l’Environnement et de la Biodiversité, a sollicité un appui de la Banque africaine de développement pour l’accompagner dans ce processus de renforcement des capacités de l’équipe chargée de la révision de la CDN.

Un accord-cadre a été signé entre la Banque et le centre régional de formation et d’application en agrométéorologie et hydrologie opérationnelle (AGRHYMET) à cet effet, pour assurer la formation de l’équipe CDN de la Guinée-Bissau sur le volet adaptation du secteur AFOLU.

Source African Development Bank Group

The Maravi Post has over one billion views since its inception in December of 2009. Viewed in over 100 countries Follow US: Twitter @maravipost Facebook Page : maravipost Instagram: maravipost    
Maravi Post Reporter
Maravi Post Reporterhttps://www.maravipost.com/
Op-Ed Columnists, Opinion contributors and one submissions are posted under this Author. In our By-lines we still give Credit to the right Author. However we stand by all reports posted by Maravi Post Reporter.
RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments

The History of online Casinos – Agora Poker – hao029 on The History of online Casinos
Five factors that will determine #NigeriaDecides2023 - NEWSCABAL on Leadership Is Difficult Because Governance Is Very Stubborn, By Owei Lakemfa
Asal Usul Texas Holdem Poker – Agora Poker – hao029 on The Origins of Texas Holdem Poker
Malawi has asked Mike Tyson to be its cannabis ambassador - Techio on Malawi lawmaker Chomanika against Mike Tyson’s appointment as Cannabis Brand Ambassador over sex offence
Finley Mbella on Brand Chakwera leaks Part 1
Maria Eduarda Bernardo on The 2021 Guide to Trading Forex Online
Atsogo Kemso, Political Foot Soldier on Why MCP and UTM Alliance Will Fail
Em. Prof. Willem Van Cotthem - Ghent University, Belgium on Malawi army, National bank cover Chilumba barrack with trees
Christopher Murdock on Why dating older woman is dangerous?
Samantha The Hammer on Why dating older woman is dangerous?
Muhindo Isevahani on The Cold War Against TB Joshua
JCON/SCOAN/BKN(888/8885/8808) on The Cold War Against TB Joshua
Keen Observer on Jesse Kabwila, Then and Now
Francesco Sinibaldi on Advertising in 2020 and beyond